Comment faire confiance à une auto-école pour avoir le permis de conduire?

Pour miser vos précieuses économies sur les bons chevaux et avoir le permis de conduire, c’est plus prudent d’écouter le patron vous montrer le chemin. Une chaîne YOUTUBE pour tous les conducteurs, qu’ils soient débutants ou confirmés.

DEVENEZ TOUS DES CONDUCTEURS D’ÉLITE !

Les règles des EDPM
Petit rappel des règles à Vélo et en EDPM

Ne gaspillez plus votre temps et votre argent. Choisissez une formation de qualité avec d’authentiques professionnel(le)s. Construisez votre projet du début à la fin avec de vraies personnes, en tête à tête et sans surprises. Une fois votre budget déterminé, on se donne pour défi de vous former individuellement dans le temps imparti. On peut aller vite ou vous laisser prendre votre temps, c’est vous qui décidez.  

DU NOUVEAU DANS LA BOUTIQUE

Soyez fiers d'être des conducteurs d'élite

Avoir le permis de conduire en Essonne

« Décrocher le permis de conduire, en Essonne ou ailleurs c’est dur et ça coûte cher. Pour autant que je me souvienne, il a toujours fallu lâcher un bon mois de salaire pour se payer les heures de conduite nécessaires.

Depuis, les voitures ont évolué et le nombre de conducteurs tout autant. Les statistiques pourraient vous faire croire que c’est plus dur qu’avant d’obtenir son permis, mais c’est faux. Ce qui a changé c’est la valeur de ce rêve précieux dans l’esprit des gens. Parce qu’on tentera de vous le vendre le moins cher possible, on vous mettra dans les mains  des plus cupides opportunistes. 

Si j’ai atteins ce niveau de maîtrise au volant, c’est grâce à la formation que j’ai reçue de mon père sur quelques routes de mes racines méridionales. Ensuite, mon moniteur auto-école à fait de moi un conducteur responsable et mon expérience depuis a fait le reste. Tous les vieux de mon âge ont encore en tête les conseils de nos instructeurs de l’époque. Croyez-moi ou non, le permis de conduire a changé ma vie et je me rappelle toutes les routes de l’Essonne où j’ai roulé pour la première fois. 

J’en ai gratté du bitume pour aller travailler dans toute l’île de France. J’ai aussi parcouru les grands rubans de nationales pour découvrir mon pays. Et combien de potes j’ai ramené, souls comme cochon mais vivants et reconnaissants?

J’ai fait beaucoup de route depuis et si vous saviez comme j’ai envie de vous faire partager mon expérience. Pour les sous on s’arrangera, c’est promis. »

Laurent.

Nos partenaires